Le cyclotourisme en Belgique

Alicante : un joyau d’Espagne à visiter
2 octobre 2020
Le tourisme responsable, une nouvelle manière de voyager
2 octobre 2020

La Belgique est un pays plat, avec un climat printanier de mai à septembre et un large réseau de routes pavées, ce qui en fait un cadre idéal pour le cyclisme. Aujourd’hui, nous vous présentons le cyclisme en Belgique, une façon différente de connaître le pays.

Partant de ces prémisses, il est naturel que le cyclotourisme soit l’un des grands atouts du pays wallon. Il existe de nombreux réseaux, dont certains traversent le pays et font partie de voies qui parcourent toute l’Europe, d’autres sont spécifiques aux régions de Wallonie ou de Flandre. Il y a les Voies vertes qui sont associées aux anciennes voies ferrées qui sont maintenant en désuétude et les voies urbaines pour se déplacer dans les villes sur deux roues. Commençons par un petit glossaire de base du cyclisme en Belgique pour comprendre certains des termes utilisés dans l’argot de ce monde.

Les nœuds sont des nombres qui correspondent à des points d’intersection sur la carte. Pour établir un itinéraire, il suffit de sauter aux nœuds que vous souhaitez visiter.

Un parcours urbain

Une fois que vous avez atterri dans la capitale, il est facile de constater que la location de vélos est monnaie courante. Il existe de nombreux points de location et il y a même des hôtels qui offrent déjà ce service. À Bruxelles, la Promenade Verte, une couronne qui fait le tour de la ville en passant par ses parcs les plus importants, est un parcours urbain de 60 km, facile à suivre et avec des vues agréables. Ce parcours autour de Bruxelles peut également se faire à pied et donne une idée de l’architecture typique car il passe par des quartiers résidentiels, mais aussi par des forêts ou des plaines où différents animaux se reposent.

Une longue route

 La Wallonie et dans une moindre mesure la Flandre ont un tourisme cycliste développé, avec de nombreux itinéraires tracés pour traverser leurs territoires dans ce moyen de transport. Certains de ces itinéraires sont thématiques, comme l’itinéraire de Waterloo en Wallonie, qui part de ce point et va jusqu’à Hestrud dans le nord de la France, en passant par les sites les plus importants de cette bataille sur environ 90 km.

Sur le site fietsnet.be, il est possible de tracer son propre itinéraire de manière très simple. Bien qu’il soit en néerlandais, il est très facile à utiliser et, de plus, vous pouvez imprimer l’itinéraire pour le garder dans votre poche et ne pas vous perdre !

Une alternative au vélo

Les voies vertes ouvrent une multitude de possibilités pour visiter les zones rurales de manière durable. Une alternative au vélo (du moins pour ceux qui roulent au milieu et ne pédalent pas) est une paire de wagons qui circulent le long des voies ferrées et que l’on pédale. Il existe des parcours de 15 km et d’une durée de 3 heures qui sont faciles à faire et constituent un bon plan à réaliser en famille ou même avec un groupe d’amis.

Les camionnettes sont prévues pour 4-5 personnes et peuvent être louées à partir de 16 euros. Ceux qui font de l’exercice sont ceux qui se trouvent aux extrémités afin que ceux qui se trouvent au milieu puissent profiter du paysage à leur guise.Comme vous pouvez le voir dans ce bref aperçu, la Belgique est un pays très proche de l’infrastructure cycliste des Pays-Bas, et a beaucoup à offrir en termes de nature et d’histoire. N’oubliez donc pas votre assurance voyage et faites du vélo !