Où peut-on apprécier l’Aurore boréale dans ce monde ?

Vacances à la mer en hiver : les plus belles destinations exotiques
2 octobre 2020
Indonésie et les incroyables temples les plus importants de Bali
2 octobre 2020

L’aurore boréale, ou aurore polaire, est un phénomène de grand intérêt et suscite beaucoup de fascination chez ceux qui l’observent. En fait, les aurores boréales se produisent parce que les vents solaires, dans les hémisphères terrestres, transportent des particules appelées plasma solaire auxquelles le champ magnétique terrestre crée une réaction physique et chimique ainsi qu’optique, qui est un véritable spectacle naturel de lumière et de couleur.

Meilleure période de l’année pour voir les aurores boréales

Pour avoir la chance de capturer les aurores boréales, il est important de planifier votre voyage pendant les mois où le ciel est plus sombre et les nuits plus longues. Il est donc préférable de voyager dans l’hémisphère nord entre octobre et mars, en privilégiant les mois d’hiver. Un voyage d’hiver pour voir les aurores boréales est une expérience unique et inoubliable.

Conseils pour voir l’aurore boréale

Certains des meilleurs conseils pour voir les aurores boréales sont, en premier lieu, la durée du voyage. Si vous pouvez être à votre destination pendant au moins une semaine, vous aurez plus de chances de voir le phénomène. D’autre part, essayez de savoir à quel moment il est plus facile de voir les aurores boréales à chaque destination. Elle peut varier d’une destination à l’autre et les lieux connaîtront le meilleur moment. Outre ces deux mesures, vous devriez essayer de vous rendre dans des endroits où la pollution lumineuse est moindre, il est donc conseillé de quitter les grands centres et d’explorer des endroits plus inhospitaliers.

Les meilleures destinations pour voir les aurores boréales

Les aurores boréales peuvent être observées dans plusieurs pays juste en dessous du cercle arctique, et il existe des destinations où leur apparition est bien documentée. Découvrez les meilleurs endroits où voyager pour voir les aurores boréales, et au-delà, car ce sont des destinations fascinantes pour des vacances d’hiver inoubliables.

Finlande

En Finlande, l’un des endroits les plus emblématiques pour apercevoir la magique aurore boréale se trouve en Laponie, à la périphérie de la ville de Rovaniemi, d’où le Père Noël est originaire. Emblématique en soi, cette ville propose des excursions spécifiques pour voir les aurores boréales, et vous pouvez encore vivre des expériences uniques comme faire de la luge ou visiter un hôtel fait de glace. Le climat de la Finlande méridionale est continental. En Finlande du Nord, particulièrement en Laponie, le climat subarctique domine, caractérisé par des hivers parfois très froids (pouvant descendre jusqu’à −40 °C). Dans le Sud et le Sud-Ouest, les hivers peuvent être rudes, selon les années. L’enneigement, en tout cas, est plus irrégulier que dans le Nord finlandais. L’été, le thermomètre peut parfois monter jusqu’à 30 °C. La Finlande est d’ailleurs un pays à faible pluviométrie : 400 mm de pluie en Laponie et dans l’Est carélien, 550 à 700 mm dans le Sud-Ouest. 

Suède

À Kiruna, une ville du nord de la Suède, et donc à seulement 200 km du cercle arctique, il est possible de voir les aurores boréales, bien qu’il soit souvent possible de les voir dans d’autres régions du pays. La Suède est un pays aux paysages uniques, qui deviennent encore plus enchanteurs lorsque tout est peint en blanc. Après avoir vu les aurores boréales, laissez-vous enchanter par la culture et la beauté naturelle de cet incroyable pays. Kiruna est située dans la partie septentrionale de la Suède à 145 kilomètres au nord du cercle Arctique. Elle se trouve dans un paysage environné de montagnes typiques de l’intérieur du Norrland. La ville est construite sur la colline de Haukavaara sur les rives du lac Luossajärvi à une dizaine de kilomètres au sud de la rivière Torne. La création de la ville de Kiruna en 1903 découle directement de la présence d’un gisement de fer d’une qualité exceptionnelle sur le site issu du bouclier scandinave et reste encore aujourd’hui au fondement de l’économie de la cité. Cette ville est située sur la route E10 qui relie Luleå sur la côte Baltique à Narvik en Norvège en passant près de Gällivare. La Malmbanan/Ofotbanen, ligne de chemin de fer qui passe par Kiruna et construite pour acheminer le minerai relie Luleå, le grand port et le centre sidérurgique suédois sur la mer Baltique, à Narvik, grand port minéralier norvégien sur l’Atlantique. Au-delà de Luleå, les passagers peuvent poursuivre leur voyage jusqu’à Stockholm par un train de nuit. L’aéroport de Kiruna qui voit chaque année passer environ 250 000 passagers est utilisé par les sociétés comme Boeing et Airbus pour tester leurs avions dans des conditions climatiques extrêmes.

Islande

Si vous voulez vivre la nature à l’état pur, vous devez aller voir l’Islande. Et si vous planifiez bien, au bon moment de l’année, et que vous vous éloignez des grands centres urbains de Reykjavik, vous pourrez voir les aurores boréales dans toute leur splendeur. Après avoir fait connaissance avec la capitale de l’Islande et avoir été enchanté par le mouvement de la ville, dirigez-vous vers le parc national de Thingvellir, où il n’y a pas de pollution lumineuse et où vous êtes susceptible de voir les aurores boréales. Et lorsque vous aurez capturé les aurores boréales, laissez-vous fasciner par les volcans, les lacs, les parcs et les paysages de cet incroyable pays. Thingvellir est un site historique et un parc national du sud-ouest de l’Islande, non loin de la capitale, Reykjavik. Ce lieu est situé dans le Sud-Ouest de l’Islande, dans la municipalité de Bláskógabyggð de la région Suðurland, à environ 50 km au nord-est de Reykjavik et donc de la majorité de la population islandaise. La principale route d’accès est la Route 36 qui relie le site à la capitale ReykjavikM. Þingvellir est protégé par le parc national de Þingvellir, d’une superficie de 237 km2 ainsi qu’en tant que site du patrimoine mondial pour une superficie de 92,7 km2, correspondant à la taille du parc national au moment de la nomination. Le site de l’ancien parlement se trouve à proximité de la faille d’Almannagjá, au sud-ouest de la plaine. La zone de Þingvellir est dans un climat tempéré humide. Les températures y sont sensiblement inférieures à celles de la côte du fait de l’altitude qui est un peu plus de 100 m, et de l’éloignement des côtes. Elles sont souvent très variables, particulièrement en hiver, ce qui est lié au fait que l’Islande se situe au point de rencontre des masses chaudes du Gulf Stream et des masses froides du courant du Groenland oriental. La région de Þingvellir est entourée de plusieurs montagnes qui, du fait de l’effet de foehn, reçoivent d’importantes quantités de précipitations annuelles, allant jusqu’à 3 000 mm. Elles sont moins importantes à Þingvellir même, mais restent néanmoins supérieures à celles des côtes. En hiver, les précipitations ont souvent lieu sous forme neigeuse, mais les importantes variations de température induisent parfois des dégels même en plein hiver.

Norvège

Si vous ne connaissez pas encore la Norvège, une expédition à la recherche des aurores boréales peut être la raison parfaite pour y aller. La ville de Tromso, dans le nord de la Norvège, est surnommée par beaucoup comme la capitale des aurores boréales, située en plein cercle polaire, car plusieurs personnes ont déjà été témoins de ce spectacle naturel. Il existe plusieurs options : vous pouvez faire une visite guidée, louer une voiture ou observer les aurores boréales grâce à l’une des nombreuses stations d’observation situées dans la ville. Mais la Norvège a bien plus à découvrir : faire un voyage en bateau pour observer les baleines, visiter les grandes villes et découvrir la culture du pays, et même rencontrer le peuple Sámi. Le peuple de Sami sont les indigènes du cercle polaire arctique. Ils sont éleveurs de rennes. Le climat y est de type subarctique, avec un hiver froid et un été court. L’absence de permafrost et le pic de précipitations en automne et au début de l’hiver lui valent cependant parfois la qualification de subarctique maritime ou océanique boréal. La quantité de neige est très variable d’une année à l’autre. La proximité de l’océan Atlantique et le Gulf Stream adoucissent sensiblement les températures en hiver. Les étés sont généralement frais. La température moyenne y est de 12,9 °C et un record de 30 °C. L’année la plus chaude fut 2005, avec une température moyenne de 4,38 °C, la moyenne annuelle étant généralement d’environ 3 °C. Une grande partie de la municipalité se trouve au-dessus de la limite des arbres et connaît un climat de toundra alpine.