La ruée vers l’or du Klondike au Canada

Top 10 des plus belles plages de la planète
2 octobre 2020
Découvrez la beauté du nord de la Thaïlande, Mae Hong Son
2 octobre 2020

L’une des périodes les plus fascinantes de l’histoire américaine est sans aucun doute la ruée vers l’or – également appelée fièvre de l’or. Cet événement a produit un nombre presque infini d’essais, de romans, de nouvelles et de films, y compris les merveilleuses histoires de Jack London. La ruée vers l’or a également été l’un des pivots de ce monde narratif fantastique qui était et est toujours, en partie, le genre occidental. L’une des causes historiques de la ruée vers l’or a été la découverte de gisements dans la rivière Klondike, dans le nord-ouest du Canada.

La découverte du Klondike et la quête vers l’or de Yukon

La découverte a eu lieu à la fin de 1890 et on estime que dans la rivière, au fil des ans, les prospecteurs ont réussi à trouver une quantité d’environ 400 000 kg d’or. Cette extraordinaire ruée vers l’or, qui avait déjà marqué la vie de centaines de personnes pendant de nombreuses années, a atteint, dans le cas du Klondike, une dimension extraordinaire avec des milliers de personnes venant non seulement des régions voisines, mais aussi des États-Unis d’Amérique, de l’Angleterre et de l’Australie pour obtenir une concession gouvernementale qui leur permettrait d’exploiter les gisements dans la région.

Ce dernier a notamment déclaré à de nombreux chercheurs que la découverte était si aléatoire mais qu’elle avait été faite par un certain Henderson qui avait fortement insulté les deux amis indigènes de Carmack, afin d’inciter le groupe à se déplacer vers une zone moins fréquentée. Les conséquences de la découverte du fossé de Rabbit Creek ont généré un impressionnant mouvement migratoire pour l’époque. Environ 100 000 personnes sont venues dans la région et fleuve du Klondike pour faire fortune, beaucoup d’entre elles n’étaient pas des mineurs et prospecteur d’or professionnels mais des gens qui improvisaient et qui venaient souvent d’emplois mal payés et précaires, ce qui mena à de nombreux accidents sur le territoire.

La ruée vers l’or du Klondike

L’or alluvionnaire du fleuve Yukon en 1896 a tout de suite provoqué une ruée en direction de la région du Klondike entre 1897 et 1899, dont la découverte a menée à la création nombreuses villes, dont Dawson City, et plus tard au territoire de Yukon. En effet, cette ruée vers l’or a particulièrement renforcé l’image du Nord si bien que le public a considéré la région comme un terrain où l’on pourrait bénéficier de prospecteurs ou de mineurs en masse.

Les difficultés accompagnant l’exploitation de l’or de Klondike se caractérisaient surtout par le voyage vers le nord le long du Pacifique, en passant par Skagway, une ville dominée par l’anarchie et les bandits parsemant le début du sentier du col White. Par ailleurs, Dyea représente le point de départ d’une ruée vers l’or célèbre qui est le col du Chilkroot. Une file interminable de mineurs et de prospecteurs en pleine ascension sommet du col de Chilkroot symbolise alors la vie et la principale difficulté du sentier du Klondike.

Les mineurs ont également été affecté par de nombreuses catastrophes naturelles le long de Chilkroot (maladies, avalanches, noyade, glace, neige, etc.) pour arriver jusqu’au cours supérieur du fleuve Yukon. Le transport du ravitaillement sur le sentier de Chilkroot vers Bennett qui fait 33 km ne repésente presque rien pour une grande majorité de mineurs et de prospecteurs car certains ont parcouru jusqu’à 4000 km pour atteindre Dawson City.

Dès leur arrivée à Dawson City à l’embouchure du fleuve Klondike, les mineurs et prospecteurs devront faire face aux intempéries du Nord. L’été étant de courte durée dans cette région, ces derniers ont mené une existence fastidieuse durant une période de 7 mois, mais ils conservaient l’espoir de trouver de l’or. Seulement 40 000 personnes ont pu chercher de l’or, atteignant une limite qui a commencé à générer des famines et des problèmes de toutes sortes en raison de la forte population de l’endroit, si bien que beaucoup ont dû repartir la bouche sèche sans même avoir eu la chance de chercher de l’or. Beaucoup de mineurs ont alors abandonné leur recherche d’or et la population du Klondike est réduit de 25 000 habitants à l’apogée de la ruée à seulement quelques centaines après une décennie.

Dawson City : la ville survivante

Plusieurs villes en plein essor ont été créées, des villes nées sur rien, qui comptaient plus de saloons que de maisons. L’ordre a été établi par les soldats canadiens à cheval qui ne se sont pas installés dans les régions mais qui ont été appelés lorsque le niveau d’anarchie et de désordre a atteint une ampleur insupportable. L’une de ces villes en plein essor était Dawson City, initialement une petite ville qui est rapidement devenue une véritable ville avec environ 30 000 personnes qui y vivaient et où des écoles, une église, de nombreux saloons et des magasins de toutes sortes ont été construits.

De la ruée vers l’or du Klondike à la formation du territoire de Yukon

L’ensemble des mineurs et prospecteurs d’or ayant participé à la ruée de Klondike a notamment permis de raviver l’économie à travers le capital investi durant ce phénomène. En effet, cet évènement a directement mené à la formation du territoire de Yukon en 1898, mais a en revanche privé les peuples indigènes de leur droit au Canada. Par exemple, les Hans se sont retrouvés dépossédés de leur terre dans la vallée du Yukon qui ne recevra des compensations qu’après un siècle de revendication et de réparations. L’héritage historique de cette région traversée par le Klondike a ainsi été imprimé dans le livres afin de préserver les évènements et actions qui ont ouvert la route de la prospérité dans la ville de Dawson City.