Les 10 derniers sites entrés au patrimoine mondial de l’UNESCO

Longyearbyen : que voir dans la ville la plus au nord de la planète ?
2 octobre 2020
Ce qu’il faut savoir à propos de la Fôret-Noire en Allemagne
2 octobre 2020

Le monde renferme des merveilles incroyables qui méritent une visite. Avant d’énumérer les sites nouvellement classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, il est tout d’abord important de connaitre les principaux critères de sélection qui permettent de figurer sur la liste des sites classés par l’UNESCO et ce, allant des sites naturels impressionnants aux monuments architecturaux exceptionnel comme les églises, les palais, le cathédrales etc… Découvrez les derniers sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Quels sont les critères de sélection pour figurer sur la liste de patrimoine mondial de l’UNESCO?

L’UNESCO est l’organe des Nations Unies en charge de répertorier les sites culturels ou naturels exceptionnels. Ainsi, les sites qui font l’objet d’une demande d’inscription  à la world heritage Unesco doivent répondre à l’un des ces dix critères imposés par le comité et ce dernier de trancher sur le sort de ces sites. Toutefois, il est important de souligner que n’importe quel pays peut soumettre une demande d’inscription auprès dudit comité.

Tout d’abord, le texte de la Convention ainsi que les Orientations constituent l’outil de travail principal permettant de guider tout ce qui souhaite soumettre un dossier d’inscription d’un site au patrimoine mondial de l’UNESCO. Si au début, la sélection était basée sur 4 critères naturels et 6 d’ordre culturel, depuis 2005, ces conditions nt été révisées et ne forment qu’un ensemble unique. De ce fait, il existe actuellement 10 critères à respecter pour figurer sur la liste de patrimoine mondial dont entre autres le fait de représenter un chef-d’œuvre disposant une valeur universelle exceptionnelle d’un génie créateur humain,  témoigner une tradition culturelle en voie de disparition ou vivante, présenter un exemple d’une construction témoignant une période spécifique de l’histoire ou un paysage culturel exceptionnel etc…

L’inscription sur la liste de sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO permet d’avoir nombreux avantages. En effet, outre la protection de ces sites, l’on peut citer aussi le développement du secteur tourisme de la ville, de la région ou même du pays où est situé le site. En France par exemple, nombreux sites liés à l’histoire, à une pratique culturelle ou encore à des œuvres architecturales sont inscrits sur la liste de la world heritage de l’UNESCO de par leur valeur universelle exceptionnelle. Le Val de Loire par exemple a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco au titre des paysages culturels évolutifs et vivants depuis l’an 2000. Les facebookpartage et twiterpartage ont fait de ces paysages culturels un des sites incontournables les plus visités d’Europe 20 ans plus tard.

Quels sont les derniers sites ayant fait leur entrée?

Tout récemment, plusieurs sites européens ont également fait leur entrée sur la liste de patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Grottes de Souabe, Allemagne

Dans le sud-ouest de l’Allemagne, dans la ville de Bade-Wurtemberg, se trouvent les grottes souabes, considérées comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO pour leur valeur culturelle. Ce complexe de 6 grottes datant de la période glaciaire possède des exemples d’art rupestre, des instruments de musique et d’autres objets préhistoriques de plus de 40 000 ans.

Cathédrale de l’Assomption, Russie

À Sviajsk, une ville insulaire de Russie, se trouve la cathédrale et le monastère de l’Assomption, un bâtiment imposant qui raconte l’histoire du christianisme orthodoxe sur le site. La cathédrale, considérée comme un site du patrimoine mondial par l’UNESCO pour sa valeur culturelle, mérite une visite. En plus des différentes salles du monastère, qui permettent de reconstituer la vie monastique du site, la cathédrale possède des peintures murales d’une grande beauté et d’une grande rareté.

Kujataa, Danemark

Dans le sud du Groenland, au Danemark, une région appelée Kujataa a récemment été classée site du patrimoine mondial de l’UNESCO pour son paysage et son importance culturelle. Dans cette région, les cultures Inuit et Nase ont développé un système d’agriculture communautaire créant un paysage d’une grande beauté. La diversité du paysage avec ses vallées, ses montagnes, ses lacs et ses glaciers témoigne de la présence des deux peuples et de la tradition culturelle agricole dans l’Arctique.

Taputapuatea, Polynésie française

Au centre du “triangle polynésien” se trouve Taputapuatea, une île au cœur du Pacifique. Ce site, considéré cette année comme un site du patrimoine mondial par l’UNESCO, est un complexe archéologique marae. Le “marae” est une zone où le peuple “Maohi” vénérait ses ancêtres, et il est possible de trouver plusieurs statues votives qui se fondent dans la végétation et le paysage naturel. Situé dans un lieu d’une extrême beauté dans l’un des derniers endroits au monde à être peuplé, cet endroit mérite une visite.

Lake District, Royaume-Uni

Situé dans le nord de l’Angleterre, dans le comté de Cumbria, le Lake District est un parc naturel montagneux avec des lacs et des vallées d’une beauté idyllique. En 2017, le site a été considéré comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, non seulement en raison de son paysage culturel, mais aussi de sa richesse environnementale. Les lacs ont été créés par d’anciens glaciers préhistoriques et ont inspiré plusieurs œuvres d’art et de littérature, marquant le mouvement romantique en Angleterre et en Europe. Une visite à ne pas manquer !

Okinoshima, Japon

Entre le Japon et la Corée se trouve Okinoshima, un lieu sacré pour les shintoïstes. Ce temple est dédié aux marins et seuls 200 hommes peuvent le visiter chaque année. Ils doivent suivre un rituel spécifique lors de la visite, qui consiste à plonger sans vêtements dans la mer avant d’entrer sur le territoire de cette île. Récemment, le site a été considéré comme un site du patrimoine mondial par l’UNESCO pour sa valeur culturelle, qui témoigne de l’un des nombreux rituels religieux du shintoïsme. Le lieu mérite d’être visité pour sa richesse architecturale et certains des objets votifs qu’on y trouve, qui sont de véritables œuvres d’art religieux japonais.

Parc national de Los Alerces, Argentine

Au nord de la Patagonie se trouve le parc national de Los Alerces, qui présente des paysages à couper le souffle : montagnes escarpées, lacs glaciaires et prairies alpines. Il a été considéré comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO cette année parce que c’est un lieu d’une grande beauté naturelle et parce qu’il abrite une variété d’espèces, dont certaines sont en voie d’extinction. Connu comme l’un des joyaux de la Patagonie, c’est un endroit à visiter.

Mbanza Congo, Angola

Dans la province du Zaïre, en Angola, se trouve la ville de Mbanza Congo, un lieu dont le centre historique remonte à l’ancien royaume du Congo au XIVe siècle, où divers vestiges archéologiques aident à reconstituer l’histoire de la région. En 2017, le site a été considéré comme un site du patrimoine mondial par l’UNESCO pour sa richesse culturelle, importante pour l’identité du peuple. Les différentes fouilles qui ont été développées sur le site ont apporté des informations importantes sur la présence portugaise en Afrique. Outre une variété de ruines à visiter, la région possède une richesse naturelle fantastique et mérite donc une visite.

Dauria, Mongolie

Entre la Mongolie et la Russie, il existe une zone protégée appelée “steppe de Daurian”, qui présente un climat et un paysage uniques. Ce site a récemment été considéré comme un site du patrimoine mondial dans la catégorie environnementale en raison de la richesse des paysages du site, qui comprend des zones humides de savane et des prairies. Ceux-ci constituent les habitats naturels de plusieurs espèces protégées. Une visite des réserves de la steppe daurienne permet non seulement d’apprécier la beauté naturelle du paysage, mais aussi d’observer certains des animaux de cette région.

Tarnowskie Góry, Pologne

Tarnowsky Góry est situé dans le sud de la Pologne, l’une des principales régions d’extraction de zinc et de plomb en Europe, considérée comme un site du patrimoine mondial en 2017 pour son importance culturelle et sa valeur historique. Le site est souterrain et peut être visité à pied et en bateau. Il y a également un musée où vous pouvez en apprendre plus sur le site et l’extraction du minerai et qui mérite une visite.

Quels avantages d’être classé patrimoine mondial ?

Le premier avantage d’être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est avant tout d’ordre économique notamment. En effet, le fait d’être classé patrimoine mondial constitue un levier de développement économique pour un pays notamment en ce qui concerne le secteur tourisme du fait que cela peut augmenter le nombre de visiteurs.

Ensuite, l’avantage d’être protégé face au péril et aux menaces de destruction figure parmi les privilège des sites classés de l’UNESCO. Aucun pouvoir public ne peut alors y porter des projets  incompatibles en vue de respecter les sites. Et enfin, l’UNESCO peut intervenir pour la restauration ou la reconstruction des sites classés. Point n’est besoin que le budget de restauration des sites classés au patrimoine mondial est tout simplement colossal que bon nombre de pays ne peuvent pas payer.