Indonésie et les incroyables temples les plus importants de Bali

Top 10 des plus belles plages de la planète
2 octobre 2020
Découvrez la beauté du nord de la Thaïlande, Mae Hong Son
2 octobre 2020

Bali est une île de l’Indonésie qui présente la particularité d’être hindouiste. Actuellement, cette culture hindouiste se traduit encore par le culte dédié aux dieux, et notamment dans les temples. Et c’est qu’ici la religion est très importante, on va vous faire choisir entre les centaines de temples qu’il y a à Bali. On vous aide un peu avec votre sélection particulière. On va commencer par ce qui est peut-être le temple le plus important et le plus sacré de Bali.

Le temple de Besakih

Le temple mère de Besakih est le plus grand et situé sur les pentes du mont Agung. La vérité est qu’il ne s’agit pas d’un seul temple, mais plutôt d’un grand complexe composé de 22 temples de tailles différentes. Une oasis pour les amoureux de ces bâtiments et la maison, selon les Balinais, des dieux de la terre. Le complexe a été complètement dévasté en 1917 après une série de tremblements de terre. Ils ont été minutieusement reconstruits avant l’éruption du volcan Agung. Mais cette fois, ils n’étaient couverts que de cendres, ce que les Balinais ont pris pour un miracle indéniable. Quand vous arrivez, vous devez couvrir vos jambes, c’est obligatoire, vous ne pouvez pas jouer. N’oubliez pas qu’il est toujours bon de respecter les traditions si vous ne voulez pas avoir de problèmes. Quant à l’intérieur de ce magnifique complexe, on souligne que le temple principal, la Pura Penataran Agung, est une énorme enceinte qui représente les sept couches de l’univers. De même, vous ne pouvez pas quitter cet endroit sans monter au temple Pangubengan pur, au sommet du temple mère, un endroit où la vue est tout simplement spectaculaire. Il n’est pas aussi grand que le précédent, mais la vérité est que le complexe d’Ulun Danu Batur est un autre des plus importants temples balinais. C’est un endroit charmant situé sur un lac et construit en 1926. Au pied de l’autre volcan de l’île, le Batur, il y a 9 temples différents et un total de 285 sanctuaires. Tous ces enclos sacrés sont dédiés à des divinités liées à l’eau, à la nature, à l’agriculture ou à l’artisanat, bien que la vérité soit que ce qui attire le plus l’attention est son bel emplacement. D’autre part, si l’on parle de lieux particuliers, il faut mettre en avant un autre des grands classiques de l’île, le Pura Tanah Lot. Ce temple hindou est situé sur un îlot au milieu de la mer, à environ 100 mètres de l’île. Comme dans le cas précédent, il honore les dieux de l’eau, mais cette fois-ci les esprits gardiens de la mer. Créé par un prêtre, dans l’Antiquité, seuls les braves venaient ici, car on croyait qu’il était gardé par les énormes serpents de mer sous la surface. Étant donné qu’il n’est accessible que pendant quelques heures, il n’est pas surprenant que beaucoup n’aient pas osé traverser l’accès au cas où il serait à nouveau inondé avant de partir.

Tanah Lot et Bali

Si ces lieux vous semblent étonnants, le temple Taman Ayun ne le sera pas moins ; et cela parce qu’il est complètement entouré d’une végétation exotique touffue et épaisse. Le temple a été construit en 1634, et possède un grand jardin et plusieurs pagodes, mais il possède également un dangereux fossé qui empêche les visiteurs d’y accéder, ce qui ne semble pas importer aux touristes, qui se contentent de voir cette impressionnante construction de l’extérieur. Enfin, nous devons mentionner le Goa Gajah ou la Grotte des éléphants. Il est possible que d’autres temples aient beaucoup plus de nom que cet endroit, mais la visite ne vous décevra pas. Il a été construit au XIe siècle et est aujourd’hui un centre de méditation très important. L’intérieur lui-même n’est pas très frappant, a une sculpture de Ganesha ressemblant à un éléphant, mais l’extérieur l’est, et c’est que pour entrer nous devrons franchir une porte monumentale taillée dans la roche en forme d’éléphant. Il y a aussi des éléments autour, comme l’arbre millénaire qui a été planté pendant la construction ou les trois piscines où les gens se purifient avant d’entrer pour prier.

Le temple de Gunung Kawi

Vous devez savoir que le temple de Gunung Kawi est l’un des plus anciens de Bali. Ce temple est situé dans le centre de Bali, à une demie-heure de route au nord d’Ubud. Il date du XIème siècle, ce qui lui donne un aspect totalement différent des autres temples de l’île, car plus ancien. Il comporte en effet une dizaine de sanctuaires creusés directement dans la roche d’une falaise. Une des particularités également de ce temple est qu’on y accède après avoir traversé quelques belles rizières. On en prend donc plein les yeux à la fois sur le chemin menant au temple, et une fois sur place lorsqu’on découvre ce temple creusé dans la roche.

Le temple de Tirta Empul

Le temple de Tirta Empul présente la particularité de bénéficier d’une source d’eau chaude sacrée dans laquelle les balinais viennent se baigner pour se purifier. Le principe est le suivant, on doit d’abord déposer une offrande au niveau du temple principal. Puis venir se baigner dans le bassin. Et enfin venir prier sous l’une des 13 fontaines qui coulent dans le bassin, afin de se purifier l’esprit. Les balinais essaient de se rendre dans ce site environ une fois par an. Outre ce bassin de purification, qui se veut l’occasion de côtoyer des balinais dans la pratique de leur religion, il existe d’autres bassins sur ce site dans lesquels on ne se baigne pas.

Le temple de Tanah Lot

C’est également l’un des temples symboles de Bali, à égalité on dirait avec Ulun Danu. Il s’agit d’un temple situé dans l’Ouest de Bali, au bord de l’océan indien. A une vingtaine de kilomètres de Denpasar, la ville principale de l’île. Le temple de Tanah Lot est construit sur un rocher qui surplombe l’océan, « Lot » signifiant « mer » en balinais. Le fait qu’il soit au bord de l’eau expose ce temple au jeu des marées. En effet, à marée haute il devient accessible uniquement en bateau. A marée basse on peut s’y rendre à pied. Lors de notre visite, c’était marée basse, nous avons donc pu accéder au bord. Mais également longer la plage un peu vers le sud pour photographier le temple avec un peu de recul. Sa situation géographique, plein ouest et face à l’océan, en font un lieu particulièrement prisé en fin d’après-midi, et au coucher du soleil. Je ne sais pas si c’est l’heure à laquelle nous y avons été (pour le coucher du soleil), ou si c’est sa renommée, mais il y avait foule pour la visite de ce temple.

Le temple d’Uluwatu

On cite ce temple car il s’agit également d’un incontournable à Bali. On le voit apparaître également régulièrement sur les clichés de l’île. Ce temple se situe dans le sud de l’île, et même quasiment à l’extrême sud. Il est orienté vers l’ouest donc également propice aux couchers de soleil. Sa particularité est due au fait qu’il est construit en haut d’une falaise qui surplombe l’océan. Il s’agit d’un meru, constitué ici de 3 étages de chaume pour son toit. Malheureusement, ce temple ne se visite pas, il s’agit juste d’un « cliché », c’est un petit temple au bord de la falaise. S’ajoute à cela que ce site est envahi par des singes qu’on qualifiera d’agressifs et voleurs.